CSO: un exercice simple mais efficace pour tous les chevaux !

A l’obstacle, pour entraîner son cheval, il ne suffit pas de « juste » sauter.

Moins encore d’enchaîner des obstacles isolés dans sa carrière sans réellement chercher à travailler un point en particulier.

Il convient plutôt de proposer à notre cheval des exercices variés lui permettant d’améliorer ses points faibles et/ou de perfectionner ses points forts.

Je vous propose de découvrir un exercice très simple, extrêment facile à mettre en place, mais permettant de travailler beaucoup de points clés, pour les chevaux et cavaliers de tous niveaux !!

Le vertical encadré

Le dispositif:

Il s’agit tout simplement de positionner dans sa carrière, ou son manège, un vertical composé de deux ou trois barres (un soubassement aussi pourquoi pas) de manière à l’aborder aisément au galop, idéalement aux deux mains.

Puis de l’encadrer avec une barre au sol devant à 3 mètres pour régler la distance de l’abord et marquer la foulée.

Et une barre au sol derrière à une distance de 3 mètres à 3 mètres 20 (personnellement mes chevaux ont l’habitude, je reste donc sur cette distance de 3m, mais commencez par un peu plus grand que votre cheval ne soit pas surpris).

Idéalement pour éviter tout souci, préférez une barre en mousse pour celle qui sera posée derrière votre vertical.

L’exercice:

Après avoir détendu votre cheval aux trois allures, aux deux mains, et de préférence dans une attitude ronde et basse type stretching, commencez à aborder le dispositif du vertical encadré dans un galop calme et régulier.

Pour les premiers passages, le vertical doit être assez bas, vous le monterez progressivement au fur et à mesure de la séance, en fonction des capacité de votre cheval.

Veillez à chaque abord, d’emmener votre cheval bien droit, perpendiculaire et au milieu.

Pour quels chevaux cet exercice est idéal ?

Cet exercice de mécanisation simple, est très efficace pour TOUS les type de chevaux !!!

  • Pour les chevaux froids
  • Pour les chevaux chauds
  • Pour les chevaux qui accélèrent
  • Pour les chevaux rigident dans leur dos
  • Pour les chevaux manquant de frappe
  • Pour les chevaux décalant leur flèche

Pour les chevaux froids:

Cet exercice va inviter le cheval froid à améliorer sa réactivité et son dynamisme. L’enchaînement de la barre au sol, de l’obstacle, puis de la seconde barre au sol va demander un effort de rapidité des mouvements et de coordination qui va réellement et rapidement faire progresser le cheval froid, ou un peu mou à l’obstacle.

Pour les chevaux qui accélèrent:

Cet exercice va « ralentir » le saut du cheval qui accélère et se dépêchent à l’obstacle. C’est tout l’intérêt de la seconde barre au sol, le cheval va se freiner et sera moins tenté d’accéléré pour se débarasser de l’obstacle.

Pour les chevaux qui manque de frappe:

La première barre au sol, en marquant la foulée, va obliger le cheval à tonifier sa dernière foulée de galop, il va frapper le sol plus énergiquement dans sa battue d’appel et améliorer ainsi sa réactivité et sa rapidité à monter ses antérieurs.

Pour les chevaux rigident dans le dos:

Le fait d’encadrer ainsi l’obstacle va imposer aux chevaux une distance pour la battue d’appel et pour la battue de réception, les chevaux ne pourront pas « s’ouvrir » lors du saut, et seront inviter à sauter plus rond.

Ce qui développera la souplesse de leur dos, ils se plieront plus facilement sur le plat comme à l’obstacle. Et améliorera considérablement leur équilibre.

Pour les chevaux décalant leur flèche:

A l’obstacle, le sommet de la parabole que décrit le cheval au dessus de l’obstacle (la flèche), doit être au dessus du milieu de l’obstacle vue de profil.

Beaucoup de chevaux décalent le sommet de leur trajectoire, légèrement derrière le milieu de l’obstacle, en particulier les chevaux qui se dépêchent, ou les jeunes chevaux.

Ce défaut, peut entraîner des fautes car les chevaux ne trouvent ni la place, ni le temps de monter leurs antérieurs, sans faire faute.

Mais surtout, ils attérissent trop loin derrière les obstacles, ce qui posera des soucis en particulier lors des combinaisons (plus encore avec une entrée oxer).

Le fait de positionner une barre au sol derrière le vertical encadré, va inciter le cheval de reculer sa battue de réception, et repositionner ainsi sa flèche bien au dessus de l’obstacle.

LA FORMATION TDSE !!

En résumé cet exercice améliore:

  • La souplesse de la ligne du dessus
  • La frappe des antérieurs
  • L’encadrement de l’obstacle
  • La trajectoire et la rondeur du saut
  • Le positionnement de la flèche
  • Le calme du cheval qui se dépêche
  • La tonicité, la réactivité, le dynamisme

Encore plus d’exercices pour faire progresser votre cheval:

GRATUIT

Améliorer le geste et optimiser le contrôle à l’obstacle

Le geste du cheval à l’obstacle est une priorité à travailler dans le but d’améliorer sa souplesse, son agilité et sa force. Mais sans contrôle, facile et fluide rien n’est possible en CSO. Je vous propose 10 exercices pour perfectionner ces notions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :