L’équitation c’est comme Mario Kart

Depuis une petite année, mon fils monte à poney, une heure par semaine, pour ceux d’entre vous qui me suivent sur les réseaux sociaux (Facebook et Insta) vous avez vu qu’il a même débuter les concours shetland !!

Il prend souvent son shetland Ucky du Till (alias Pumba), mais parfois nous le faisons changer de poney..

L’autre jour il ronchonne en m expliquant qu’il préfère monter Pumba, car il est mieux que les autres poneys…

Forcément, il est plus rapide et maniable pour les jeux, plus franc à l’obstacle…

Chaque poney à ses qualités et ses défauts

Je lui explique à mon tour que chaque poney à ses propres qualités, mais aussi ses défauts.

Certains sont plus mous, mais plus calmes du coup. D’autres seront plus dynamiques, mais peut être plus difficiles à ralentir… et ainsi de suite.

Quand je lui demande s’il comprend, et que du coup, connaître les qualités et les défauts d’un poney ou d’un cheval, nous permet (à nous enseignant, de choisir un poney qui correspond au cavalier qui va le monter, puis en tant que cavalier, nous choisirons un cheval ou un poney qui rassemble les qualités que nous préférons, il me répond:

«Oui, en fait c’est comme Mario Kart!!»

J’avoue ne pas avoir compris sa comparaison, il m explique donc que comme dans Mario Kart, chaque voiture à ses propres caractéristiques.

Certaines vont avoir une grande pointe de vitesse mais seront peu réactives, et tourneront difficilement. D’autres au contraire auront une accélération rapide mais une vitesse de pointe moins élevée…

Chacune de ces caractéristiques est détaillée à côté de la voiture sous forme d une jauge plus ou moins remplie.

La jauge accélération, la jauge vitesse, la jauge direction…

En y réfléchissant, je trouve cette comparaison réellement intéressante, et bien fondée.

A nous cavaliers de faire évoluer nos chevaux

Et pour aller plus loin, je dirais qu’une fois que nous avons déterminés les caractéristiques de notre cheval, notre travail de cavalier, coach, entraîneur, formateur de notre cheval va être d augmenter ou de diminuer les différentes jauges de notre compagnon.

Un peu comme dans Mario Kart, nous pourrions nous amuser à définir les différentes jauges qui définissent notre cheval:

Impulsion, équilibre, souplesse, rectitude, symétrie, calme… pour le plat.

Respect, franchise, réactivité, qualité du geste, moyens… à l’obstacle.

Le but est donc par le travail, en se basant sur ses qualités naturelles, d’en faire non pas un cheval parfait, mais le cheval parfait pour nous!

Et finalement, abordant la progression d un cheval ainsi, je trouve cela plus facile de chercher/trouver les exercices permettant de perfectionner telle ou telle «jauge».

Car le cheval idéal de l’un, n’est pas le cheval idéal d’un autre.

Personnellement j’aime les chevaux très ronds et légers devant, naturellement vers l’avant, avec du respect et un joli geste à l’obstacle, même s’ils ne sont pas très rapides au sol… Mais cela ne sera pas l’idéal d’un autre cavalier.

Comment résoudre la problématique n°1 en CSO

Adapter le travail

Mon quotidien sera donc de travailler mes chevaux pour qu’ils s’approchent le plus possible de mon idéal, en prenant en compte leurs qualités intrinsèques, leurs petits défauts, mais également leur âge, leur niveau, leur expérience… pour adapter le travail.

On dit souvent qu’un bon cavalier doit s’adapter à tous les chevaux. Lorsque je regarde les cavaliers de très haut niveau, j’ai quand même l’impression que leur équitation ne change pas énormément d’un cheval à l’autre.

Je pense par contre que leur grand talent est d’adapter le travail, de réussir à travailler chaque cheval en prenant en compte ce qu’il est, qui il est, de choisir parfois des exercices complètement différents d’un cheval à l’autre pour les amener vers le même objectif…

Sur ce je vous abandonne… une course endiablée de Mario Kart, m attend!!

GRATUIT

Améliorer le geste et optimiser le contrôle à l’obstacle

Le geste du cheval à l’obstacle est une priorité à travailler dans le but d’améliorer sa souplesse, son agilité et sa force. Mais sans contrôle, facile et fluide rien n’est possible en CSO. Je vous propose 10 exercices pour perfectionner ces notions.

Les 3 piliers de la décontraction et la légèreté

Une relation harmnieuse avec son cheval passe par une équitation et une communication simple et respectueuse. C’est pourquoi nous recherchons sans cesse la décontraction du cheval et la légèreté de nos actions. Dans ce guide je vous dévoile les trois piliers de notre méthode et notre philosophie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :