10 bonnes raisons de retravailler les bases

La période de la rentrée scolaire, juste après l’été, est bien souvent le temps de la remise à cheval pour les cavaliers propriétaires ou de club, et la remise en route des chevaux, après des vacances méritées.

C’est une période que j’apprécie particulièrement, car elle permet de faire un bilan de l’année écoulée, des progrès des cavaliers, des réussites des chevaux…

C’ est aussi l’occasion rêvée de planifier l’année à venir, les évolutions souhaitées et le cheminement pour tenter d’y arriver.

Pour moi, toute progression ne peut s’entendre sans bases solides. Et avant d’envisager quelques progrès que ce soit, pour un cheval comme pour un cavalier, il est indispensable de prendre le temps de retravailler les bases.

Par ce terme j’entends les bases du travail sur le plat (bien entendu).

Je vous propose de décliner, à mon sens, 10 bonnes raisons de retravailler les bases:

1-Remettre en route le cheval gentiment

Après quelques semaines de vacances, il est inutile de s’attendre à retrouver son cheval comme à la fin de la saison. Cette pause estivale lui a fait beaucoup de bien au moral, et à permis à l’ensemble de ses muscles de se reposer.

Mais il va falloir remettre en route toute la machine, et reprendre les bases va vous assurer de le faire en prenant le temps.

Pensez au travail à la longe qui est très bénéfique pour cela.

2- Décontracter et assouplir

Il ne serait pas étonnant que vous retrouviez un cheval moins souple, moins disponible.

Retravailler les bases, les assouplissements au pas, au petit trot, les exercices d’incurvations, les flexions va participer à retrouver peu à peu un cheval moins rigide, se décontractant de plus en plus facilementpour revenir au top.

3- Préparer le cheval comme un athlète

Votre cheval de concours est un athlète de concours, votre cheval de loisir est également un athlète qui vous permettra de longue balade, et le cheval de club ?

Lui aussi bien entendu se doit d’avoir une parfaite condition physique pour enchainer les leçons toute l’année.

Préparer les chevaux comme de véritables athlètes est une priorité lors de cette période.

Entraînements fractionnés, travail du cardio, long trotting… sans bien entendu oublier son mental !!! Variez le travail, offrez du temps au pré et des balades au pas…

4- Revenir vers plus de simplicité

Durant l’année, en fonction de vos progrès, de vos échéances vous avez dû certainement vous concentrer sur des exercices ou enchaînements d’exercices complexes.

Laissez un temps de côté cela pour vous reconcentrer sur plus de simplicité, cela participera en plus à laisser le temps physiquement à votre cheval à revenir à son meilleur niveau.

N’hésitez pas également à travailler à pied c’est un excellent moyen de développer une relation complice avec son cheval.

5- Peaufiner la réponse aux aides

Les transitions simples font partie de ces bases à retravailler en profondeur de temps en temps. C’est le moment !!

Fixer vous des objectifs clairs (X transitions à chaque main), cela va non seulement vous permettre de remettre votre cheval en route tranquillement, mais en plus rendre votre cheval plus à l’écoute de vos demandes.

6- Améliorer chaque notion

Lors de cette période, nous allons pouvoir prendre le temps de décortiquer l’entraînement de notre monture (et le notre) en plusieurs chapîtres, et de ce fait aborder chaque notion individuellement et en profondeur.

En effet, impulsion, rectitude, incurvation, équilibre, contact… toutes ces notions construisent votre équitation, il est indispensable qu’elles soient perfectionnées le plus possible. Mais il est plus facile pour cela de se concentrer sur une seule de ces notions par séance, ou sur quelques séances pour réellement ressentir des progrès.

En choisissant les exercices adaptés vous les améliorerez, puis peu à peu, en mettant tout bout à bout, vous pourrez bénéficier d’un cheval au top dans toutes ces grandes notions.

7- Se Poser des questions sur son équitation

Il n’y a pas de vérité absolue en équitation !

A la limite la seule vérité absolue est qu’il n’y a pas de vérité absolue !!

Il n’y a donc pas une seule bonne, ou vraie, ou belle équitation. Cux qui vous dirons le contraire vous mentent, tout simplement, pour vous « vendre » leur équitation.

Profitez de ce retour aux bases, pour vous poser des questions sur votre équitation. Celle que vous souhaitez pratiquer, l’ordre que vous voulez des notions de l’échelle de progression, ce qui est primoridial pour VOUS, et secondaire…

Par exemple, pour moi la décontraction et l’attitude de l’encolure (qui favorise la décontraction est la priorité absolue, prioritaire même sur le mouvement…

Mais cela est MA vision des choses, basée sur mon vécu, mon expérience, mon ressenti et surtout sur ce que je souhaite pour MES chevaux.

Bien sûr je suis très ouvert aux autres « méthodes », c’est elles qui m’ont amenées jusqu’ici, et je suis toujours très heureux quand un cavalier adhère à ma vision des choses, mais j’accepte que tout le monde ne voit pas les choses ainsi.

C’est pourquoi vous devez être convaincu, qu’il n’y a pas UNE bonne équitation, si ce n’est la votre !!

8- Définir les points à améliorer

Profitez de cette fin d’année, pour faire un bilan objectif de vos points forts, mais également des points à améliorer pour l’année à venir.

Définissez comment les travailler, les meilleurs exercices pour cela. Planifier les progrès avec votre coach et préparer des « rendez vous sur objectif » pour pouvoir constater les progrès durant l’année et/ou le chemin qui reste encore à parcourir.

9- Se fixer un objectif à atteindre

Une participation à un championnat, un passage de galop, un exercice de travail à pied… fixez un objectif pour l’année à venir et contruisez votre progression et votre travail dans le but d’atteindre cet objectif.

Il est très difficile de travailler toute une année sans but. On a l’impression de tourner en rond, à quoi bon… ?

Fixez vous un but à atteindre et accrochez vous à cela.

10- Se booster mentalement

Pensez à votre préparation mentale, c’est indispensable pour réussir !

Peu importe que vous soyez dans une volonté de compétition, de loisir, de plaisir, en équitation il faut travailler pour progresser et progresser pour se faire plaisir.

Profitez de ce retour aux choses simples et faciles pour vous permettre d’engranger de la confiance en vous et en votre cheval.

Dans la perfection des choses simples,

rien ne vous sera impossible !

Commencez par le commencement :
Cliquez sur l’image

GRATUIT

Améliorer le geste et optimiser le contrôle à l’obstacle

Le geste du cheval à l’obstacle est une priorité à travailler dans le but d’améliorer sa souplesse, son agilité et sa force. Mais sans contrôle, facile et fluide rien n’est possible en CSO. Je vous propose 10 exercices pour perfectionner ces notions.

Les 3 piliers de la décontraction et la légèreté

Une relation harmnieuse avec son cheval passe par une équitation et une communication simple et respectueuse. C’est pourquoi nous recherchons sans cesse la décontraction du cheval et la légèreté de nos actions. Dans ce guide je vous dévoile les trois piliers de notre méthode et notre philosophie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :